Prenez le temps
pour une pause bien-être

ELIE BOURQUIN

Les #2024secondes de bien-être d’Elie Bourquin, chef pâtissier Elior

Mes deux passions me viennent de mon enfance et de mes grands-parents. Quand j’étais petit, c’est mon grand-père qui m’a initié au vélo. J’allais à l’école à vélo et en fin de journée, après une pause gourmande, je retournais rouler avec mes copains.

Désormais, j’effectue régulièrement des cross ou bien des sorties plus longues qui rallongent mes #2024secondes de bien-être. Le vélo c’est un pur plaisir que j’essaie de transmettre à mes enfants avec qui je fais souvent des balades le week-end. Je pense qu’il est important de leur montrer que faire du sport et bien manger sont des éléments essentiels de la vie.

Pour la cuisine, c’est ma grand-mère qui m’a tout transmis. Dès l’âge de huit ans, je faisais des tartes avec elle et, déjà, je voulais devenir pâtissier. Ce que j’aime maintenant dans ce métier c’est rendre les gens heureux. Les observer déguster mes pâtisseries est un vrai plaisir qui me comble. D’ailleurs, le dessert que j’affectionne le plus c’est une tarte à base de pâte sablée sur laquelle je viens rajouter des fruits et des fleurs pour le côté artistique.

EMMELINE NDONGUE

Les #2024secondes de bien-être d’Emmeline Ndongue, vice-championne olympique à Londres (2012) et championne d’Europe (2009) de basketball

Les #2024secondes de bien-être d’Emmeline Ndongue, vice-championne olympique à Londres (2012) et championne d’Europe (2009) de basketball 

Je suis une gourmande, une épicurienne. Alors être basketteuse professionnelle m’a été bien utile pour éliminer toutes les calories que j’accumulais pendant les repas (très rarement en dehors). Je ne manquais jamais une collation (oui, c’est un repas). Dès que je suis devenue professionnelle, les jours de matches qui commençaient à 20h, je prenais mon goûter trois heures avant la rencontre. Lorsqu’on jouait à l’extérieur, c’était un café allongé avec un peu de lait et du pain-beurre-miel crémeux ou pain-pâte à tartiner. Quand on jouait à domicile, c’était des biscuits souvent fourrés au chocolat, ou de la brioche, avec de la confiture maison. En quantité. Je raffole de la confiture !

Mon corps avait besoin d’énergie, de beaucoup d’énergie pour sortir de la sieste et pour se préparer au match. Je n'avais pas toujours besoin de manger autant mais je suis très gourmande, d’autant plus que ce moment était bon et rassurant.

Maintenant que je ne joue plus, j’aime toujours autant le sucré. J’en abuse moins, mais je cuisine plus, en particulier pour mes amis. Quand je prépare un repas, je commence toujours par me demander ce que je vais faire comme dessert.

Avant d’aller faire les courses, je vais me faire un petit footing (ou je le prévois pour le lendemain), pour me donner bonne conscience, parce que je sais que je vais abuser (surtout quand je cuisine, il faut toujours goûter les plats pour être sûre qu’ils sont bons).

Mes #2024secondes de bien-être me permettent donc avant tout de me faire plaisir à table, surtout lorsqu’il s’agit de sucré !

MARIE GRAINE DE SPORTIVE

Les #2024secondes de bien-être de Marie Graine de Sportive, blogueuse sport et nutrition

Les #2024secondes de bien-être de Marie Graine de Sportive, blogueuse sport et nutrition

Pendant longtemps, j’ai travaillé de chez moi, je faisais donc mes séances de sport à n’importe quelle heure de la journée. Mais ce n’est plus le cas, et je profite donc à nouveau d'une vraie pause déjeuner, ce qui était moins le cas à la maison.

Je suis incapable de me lever plus tôt le matin pour courir ou nager. Du coup, j’essaie de mettre à profit la pause déjeuner pour profiter de la salle de sport, pour aller courir ou pour taper quelques balles (de tennis).

Pour illustrer mes #2024secondes de bien-être et réaliser mon visuel play/pause, j'ai choisi un air de vacances, avec du surf et une gaufre. Parce que les sensations du surf c'est du bien-être, c'est même du bonheur ! Il m'a fallu bien plus de #2024secondes pour apprendre à prendre une vague correctement, mais le travail en vaut largement le coup ! Et j’ai choisi la gaufre pour le côté plaisir de manger. Parce que faire attention à bien manger, à apporter à son organisme tout ce dont il a besoin pour être performant c'est bien, continuer à se faire plaisir en même temps, c'est mieux ! J'ai aussi choisi ces inspirations pour l'été, le soleil, les vacances, soit le meilleur moment de l'année où on peut prendre le temps de bien manger et de faire du sport. Il faudrait que ce soit comme cela toute l'année !

Mes #2024secondes sont donc avant tout une manière de me faire plaisir !

KARINE SAMAHA

Les #2024secondes de bien-être de Karine Samaha, directrice de la transformation d’Elior Group

Les #2024secondes de bien-être de Karine Samaha, directrice de la transformation d’Elior Group

J’ai toujours considéré le sport et la nourriture comme le meilleur moyen pour être en bonne santé. C’est quelque chose que je souhaite partager avec mes enfants. Et comme pour moi santé rime avec plaisir, je ne rate jamais mes #2024secondes de bien-être.

Quand les beaux jours arrivent, chaque week-end je profite que mes deux fils de 4 et 6 ans soient encore au lit pour aller courir. Je pars généralement pour un footing de 40 minutes en solo sur le canal de Maida Vale à Londres. C’est mon instant de liberté pendant lequel je peux m’évader et éliminer toutes les tensions de la semaine. L’air est frais, il n’y a pas de pollution et cela m’ouvre l’appétit pour le petit-déjeuner. J'ai toujours fait de la course à pied longue distance, y compris en compétition. Après avoir eu mes enfants, j'ai continué à courir mais plutôt pour le plaisir et me régénérer.

Une fois rentrée à la maison, lorsque mes enfants sont réveillés, je prépare un smoothie. Les garçons choisissent les fruits qu’ils souhaitent mettre dedans. Je fais également mijoter un porridge crémeux où chacun y ajoute du miel à sa guise. C’est notre petit rituel du week-end pour démarrer la journée avec énergie et bonne humeur. Le porridge est un plat typiquement anglais et c’est le seul petit-déjeuner qui me donne de l’énergie jusqu’à l’heure du déjeuner. J’ajoute souvent des fruits, des graines et de la noix de coco. J’aime m’inspirer des cafés et boutiques londoniennes qui sortent régulièrement de nouvelles recettes.

MOURAD GOUAZ

Les #2024secondes de bien-être de Mourad Gouaz, responsable de secteur chez Elior, champion de France 2017 de lutte grappling et membre de l’Equipe de France de lutte grappling

Les #2024secondes de bien-être de Mourad Gouaz, responsable de secteur chez Elior, champion de France 2017 de lutte grappling et membre de l’Equipe de France de lutte grappling

Je pratique depuis quelques années un sport assez atypique : la lutte grappling. Cette discipline, associée à la lutte, est peu connue du grand public et se différencie de la lutte gréco-romaine par la prolongation du combat lorsque les participants sont au sol.

Mes #2024secondes de bien-être se déroulent donc trois à quatre fois par semaine dans mon club de Nanterre. Les entraînements durent deux heures et combinent des phases techniques et des phases de combat. Les efforts sont très intenses mais la convivialité qui règne autour de notre groupe (30-50 personnes) nous aide à les surpasser. J’ai d’ailleurs intégré cette année l’équipe de France après plusieurs victoires sur des compétitions nationales. C’est une grande joie d’appartenir au groupe France et de pouvoir représenter mon pays. Mon objectif personnel est désormais de faire un podium en coupe du monde qui aura lieu en octobre 2017.

Une fois mes séances terminées, je me concocte une salade de fruits en mélangeant des bananes, des fraises, des baies d’açaî, des amandes et du miel pour un apport nutritionnel complet. Ce petit instant de plaisir me permet de recharger les batteries. C’est très important pour moi de manger sain car cela impacte directement mon comportement sur le tapis. Je suis à nouveau d’attaque pour me dépasser et représenter tous ceux qui m’ont fait confiance depuis le début.

ANA FURTADO

Les #2024secondes de bien-être d’Ana Furtado, cheffe gérante chez Elior

Les #2024secondes de bien-être d’Ana Furtado, cheffe gérante chez Elior

Tous les mercredis matin je me lève avec une motivation particulière. En effet, c’est le jour de notre rituel sportif avec ma fille. Elle a 12 ans et fait du triathlon avec son collège. Nous nous rejoignons donc tous les mercredis après le déjeuner pour nos #2024secondes de bien-être autour d’une séance sportive assez originale : ma fille en vélo et moi en course à pied. Nous nous suivons généralement une heure sur la piste cyclable.

Ma fille a une énergie débordante. Nous aimons nous donner des petits objectifs différents chaque semaine. On s’encourage mutuellement et partageons toujours un excellent moment. C’est très important pour moi de donner l’exemple à ma fille et de lui transmettre des valeurs telles que le goût de l’effort, le dépassement  ou l’esprit d’équipe d’une façon assez ludique.

Après l’effort, nous avons toujours nos petites barres de céréales qui nous attendent. Cela nous permet de reprendre des forces tout en savourant ce moment gourmand : fourchette + baskets = bien-être !  Nous ajoutons de temps en temps un fruit pour les bienfaits nutritifs. Pour moi ces #2024secondes de bien-être  sont un élément essentiel pour être en bonne santé et j’essaye de m’y tenir au maximum.

MARGAUX AMASAUCE

Les #2024secondes de bien-être de Margaux Amasauce, blogueuse sport et nutrition

Les #2024secondes de bien-être de Margaux Amasauce, blogueuse sport et nutrition

Voici donc ma version de cette pause healthy/gourmande totalement Amasaucée: mon PLAY, une ribambelle de fraises sucrées pour kiffer sans culpabilité - ma PAUSE, des haltères pour se muscler… sur fond de gazon fraîchement coupé !

Perso, mon petit rituel est de commencer la journée par une session de sport au saut du lit, histoire d’être de bon poil avant de commencer à bosser (et de brûler les carrés de chocolat noir à la fleur de sel que je me suis enfilée avant d’aller me coucher, héhé). J’essaie de faire trois ou quatre séances de sport hebdomadaires.

Au fil de la semaine, je veille à alterner le cardio pur avec une session de course à pied au bois de Boulogne (quoi de mieux pour libérer des endorphines qu’un petit run ensoleillé, si le temps le permet) et une session de HIIT SERIES, cet entraînement crossfit mêlant cardio et musculation en fractionné. L’occasion, après la douche, de me faire kiffer avec un gros petit déjeuner protéiné à base d’œufs brouillés… de tartines d’avocat écrasé sur du pain complet toasté et d’un smoothie banane-kiwi (on a dit se chouchouter, ben oui !)

MICHAEL PRAT

Les #2024secondes de bien-être de Michael Prat, chef de cuisine au restaurant Le Palme Club, Elior

Les #2024secondes de bien-être de Michael Prat, chef de cuisine au restaurant Le Palme Club, Elior

Depuis bientôt trois ans, je me suis lancé dans une nouvelle activité sportive avec un ami : la musculation. Nous y allons trois fois par semaine. Chaque partie du corps est prise en compte et travaillée à travers une multitude d’exercices : cardio sur tapis, vélo elliptique, haltères, pompes, abdominaux … Chaque séance est préparée et organisée afin d’être la plus complète possible. L’organisation et la précision sont essentielles dans ce sport si l’on veut progresser et franchir les étapes.

Partager ces moments avec mon collègue est un vrai plaisir car nous nous soutenons constamment et nous remotivons dans les moments les plus difficiles. Mes #2024secondes de bien-être sont vraiment importantes pour moi car cela m’aide à me vider la tête, à relâcher la pression et en même temps à combattre les difficultés du quotidien. J’en ressors plus fort à la fois mentalement et physiquement.

À côté de mes séances sportives, nous avons une petite tradition avec ma femme et mes enfants. Chaque dimanche je leur concocte notre dessert préféré : une tartelette aux fraises et à la crème de pistache ! Je la réalise d’ailleurs souvent dans le restaurant dans lequel je travaille. Mon petit ingrédient secret : la fève tonka. Elle apporte un petit goût vanillé et permet de corser la crème pâtissière. C’est le petit plus de ce dessert qui explique pourquoi mes amis me le redemandent souvent quand ils viennent à la maison.

ELNAWAK

Les #2024secondes de bien-être de Elnawak, gagnante du jeu-concours Instagram de Manon Healthy Challenge

Les #2024secondes de bien-être de Elnawak, gagnante du jeu-concours Instagram de Manon Healthy Challenge

Prendre #2024secondes de bien-être est devenu aujourd’hui pour moi un réflexe quotidien que je ne loupe presque jamais. Mes séances de sport sont indispensables à mon équilibre. C’est pourquoi, trois fois par semaine, je fais de la course à pied dans ma campagne en Bretagne autour d’un lac un peu vallonné. Le cadre est important pour moi car il me donne une sensation de liberté et me permet de me retrouver seule. Je réalise deux entrainements en semaine de six et douze kilomètres puis participe très souvent à une compétition le week-end sur des courses allant de dix à une vingtaine de kilomètres. Mes séances sont assez cadrées car j’aime bien m’imposer un rythme à respecter, une distance spécifique, un challenge à respecter …

Quand les beaux jours arrivent, je redeviens la plus heureuse. Je peux enfin redonner vie à mon association culinaire fétiche de l’été : le smoothie concombre-fraise. En tant que végétarienne, j’adore en prendre un avant ou après ma séance de running. Les ingrédients viennent souvent du marché ou des producteurs locaux. Cette combinaison surprend souvent mes amis mais le côté fraicheur de ce smoothie finit toujours par l’emporter. J’en avais même fait pour l’ensemble des convives lors du baptême de mon fils. Tout le monde s’était régalé !

LA LIGNE GOURMANDE

Les #2024secondes de bien-être de la ligne gourmande, blogueuse sport et nutrition

Les #2024secondes de bien-être de la ligne gourmande, blogueuse sport et nutrition

Le 13 septembre, nous saurons si Paris a été retenue pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 ! En partenariat avec Elior Group, j’ai décidé d’apporter ma contribution à la campagne #2024secondes de bien-être. Une campagne qui vise à mettre en avant le bien-être au quotidien en alliant à la fois sport et nutrition : fourchette + baskets = bien-être.

Voilà de quelle manière j’allie sport et gourmandise saine en 33 minutes : une séance de renforcement musculaire et une dégustation de gaufres sans sucre ajouté mais agrémentées de jolis fruits d’été, histoire de ne pas réduire mes efforts à néant.

Et si vous, vous vous amusiez aussi à faire votre petite photo play / pause ? Le principe est simple, utilisez des aliments et un objet sport. Vous relevez le défi ? N’hésitez pas à utiliser le #2024secondes pour que je puisse voir vos œuvres d’art ;)

MAEVA LAMOUROUX ET ANAIS CALLIGARIS

Les #2024secondes de bien-être de Maeva Lamouroux et Anaïs Calligaris, Elior

Les #2024secondes de bien-être de Maeva Lamouroux et Anaïs Calligaris, Elior

Nos #2024secondes de bien-être, nous les partageons entre collègues. C’est un moyen de se voir et partager des moments à l’extérieur du boulot. Nous nous rendons trois fois par semaine, le soir après le travail, à la salle de sport pour courir et faire des exercices musculaires. Ce sont des moments simples de partage, d’effort et de convivialité qui nous font beaucoup de bien. Nous sommes souvent accompagnées de coachs sportifs. À la fin des séances l’objectif est rempli : le stress a disparu et nous sommes en forme pour rentrer chez nous décontractées. Pour la petite histoire, nous nous rendons régulièrement au stade Armandie pour supporter l’équipe de rugby d’Agen. L’esprit chaleureux du rugby nous plait beaucoup.

Faire du sport pour être en bonne santé c’est important. Mais faire du sport pour être en forme et préparer l’arrivée du maillot de bien c’est encore mieux ! 

C’est pourquoi à chaque cours de sport, nous apportons des fruits secs riches en fibres tels que les pruneaux, les amandes ou les abricots… C’est un excellent moyen de faire le plein d’énergie et de lutter contre la fatigue qui peut se montrer en fin de journée. Heureusement, on peut aussi compter sur les copines pour nous remotiver quand il y a un petit coup de mou. C’est d’ailleurs le meilleur des remèdes !

FANNOUSH

Les #2024secondes de bien-être de Fannoush, gagnante du jeu-concours Instagram de Manon Healthy Challenge

Les #2024secondes de bien-être de Fannoush, gagnante du jeu-concours Instagram de Manon Healthy Challenge

Je suis passionnée running. Mes #2024secondes de bien-être, je les vis avec mon petit rituel du matin lorsque je pars courir durant plus de 30 minutes avant d’aller au travail. C’est une manière énergique de commencer ma journée du bon pied et de me mettre de bonne humeur. Je le fais généralement deux fois en semaine, et le week-end j’effectue une sortie plus longue de 10 à 20 kilomètres.

La course à pied est une passion qui m’a été transmise, plus jeune, par mon père : j’ai toujours été sportive. Le running est devenu mon moment privilégié où je suis seule, je réfléchis, je me défoule et surtout je prends du plaisir. Je m’entraîne aussi pour des compétitions puisque je fais deux semi-marathons et plusieurs courses de 10 kilomètres chaque année. D’ailleurs je me suis fixé comme objectif cette année de passer sous les 52 minutes sur le 10 kilomètres et les 1 h 50 pour le semi-marathon.

Côté food, mon petit goûter préféré c’est le banana toast. Que ce soit après le sport pour reprendre des forces, ou même par gourmandise, j’en mange assez régulièrement. En plus de ses apports énergétiques, la banane est un fruit qu’on trouve facilement tout au long de l’année et que je peux emporter avec moi.

Au final, faire du sport et bien manger est donc ma combinaison parfaite pour me faire plaisir. Et je ne compte pas changer !

PASCAL GENTIL

Les #2024secondes de bien-être de Pascal Gentil, double médaillé de bronze olympique en 2000 et 2004 en taekwondo

Les #2024secondes de bien-être de Pascal Gentil, double médaillé de bronze olympique en 2000 et 2004 en taekwondo

Toute ma carrière professionnelle a toujours été focalisée sur un seul objectif : gagner !!! C’était ma mission et rien d’autre ne venait se mettre en travers de cet objectif. Mon rythme de vie était calé comme du papier à musique : entraînement + pâtes + entraînement + pates etc. Cela m’a demandé beaucoup de sacrifices et de privation. Mais ce qui fait la différence à ce niveau-là, c’est le mental. Vous devez être sûr de ce que vous voulez et suivre cette ligne directrice sans vous retourner. Au final, je ne regrette rien car toutes ces expériences ont forgé l’homme que je suis aujourd’hui.

Maintenant que ma carrière professionnelle est terminée, la cuisine a pris une part importante dans ma vie. J’aime faire plaisir aux autres, les régaler ! Ma spécialité ? Le poulet forestier avec riz basmati. Avant le taekwondo, j’ai d’ailleurs fait une école hôtelière.

Mon expérience sport aujourd’hui ? C’est l’enchainement des RDV ! Toujours à droite et à gauche, le soir est devenu un moment de bien-être. Après une bonne journée à courir de rendez-vous en rendez-vous je m'étire sur le canapé, une jambe de chaque côté en grand écart. J’allume la télévision et je ne perds pas une minute du match ou de l'émission que je regarde. C’est un vrai plaisir ! Et j’en profite également pour me faire un bon petit plat juste après les étirements. Voilà mes #2024secondes de bien-être qui me permettent de décompresser après des journées bien remplies.

JULIE DREMIERE

Les #2024secondes de bien-être de Julie Dremière, Community Manager d'Elior Group et influenceuse sport (Twitter : @ju_drem)

Les #2024secondes de bien-être de Julie Dremière, Community Manager d'Elior Group et influenceuse sport (Twitter : @ju_drem)

Le sport a toujours fait partie de ma vie. Impossible d'envisager une semaine sans en faire car cela me permet de me défouler et de prendre du temps pour moi. Après avoir expérimenté pas mal de disciplines (danse, basket, athlétisme, badminton…), je me concentre désormais sur le fitness, le vélo et la course à pied.

Le cyclisme est un sport que j’affectionne tout particulièrement. C’est une vraie passion que j’ai depuis toute petite grâce à mon père, cycliste amateur. Dès que je le peux, je me rends sur des courses professionnelles telles que le Tour de France ou Paris-Roubaix (mon épreuve préférée), et je partage ces bons moments sur mes réseaux sociaux. Lorsque je suis dans ma famille en Picardie, j’en profite pour faire des sorties VTT mais à Paris je me contente de faire du vélo en salle.

Mes #2024secondes de bien-être, je les prends donc le midi, à la salle de sport qui se situe à côté de mon bureau. Au programme : 40-45 minutes de vélo avec des séances plus ou moins intenses en fonction de ma forme et de mon objectif. Après ce moment sportif, je m’accorde une pause déjeuner légère composée d’une salade de pâtes et de fruits. Lorsque c’est la saison, je me régale avec une pastèque bien fraîche. Sport + nutrition, l’équation parfaite pour être en forme et en bonne santé.

GUILLAUME HUYNH QUAN SUU

Les #2024secondes de bien-être de Guillaume Huynh Quan Suu, comptable et passionné de sports de glisse

Les #2024secondes de bien-être de Guillaume Huynh Quan Suu, comptable et passionné de sports de glisse

Ma passion c’est les sports de glisse. Très jeune j’ai commencé par le roller, avant de me mettre au patin à roulette artistique durant 8 ans. Par la suite, je me suis essayé au patin à glace pendant 2 années. Dans un tout autre registre, j’ai pratiqué le football américain, un sport plus physique, mais avec un état d’esprit d’entraide qui me plaisait.

Désormais, c’est sur mon skate que je passe mes #2024secondes de bien-être. Pour aller au boulot, c’est sur ma planche que je me déplace en parcourant deux kilomètres quotidiennement. Mon prochain objectif : le cross-fit. J’aime l’idée de m’entraîner sans trop de contraintes et avec n’importe quel élément.

Le sport c’est avant tout un plaisir, tout comme mes pauses repas. Fidèle à de mes origines, j’adore la cuisine asiatique. Mon plat préféré : salade de pâtes japonaises que je fais cuire puis refroidir et sur lesquelles j’ajoute ensuite des crevettes, du saumon et une sauce chinoise sucrée. Ce mélange, de par ses saveurs, m’a toujours fait voyager. Enfin le côté artistique de la cuisine me touche beaucoup. Je réalise mes plats tout en soignant la présentation. J’aime trouver la bonne alchimie et capter ces instants repas.

 

NATHALIE DELOT

Les #2024secondes de bien-être de Nathalie Delot, cheffe gérante Elior du restaurant SIEMENS

Les #2024secondes de bien-être de Nathalie Delot, cheffe gérante Elior du restaurant SIEMENS

La combinaison entre sport et nutrition est primordiale pour me sentir en bonne santé. Cela me permet d’être bien dans ma tête et dans mon corps et d’attaquer chacune de mes journées du bon pied. Mes #2024secondes de bien-être me permettent de me sentir en forme et sont essentielles à mon équilibre.

Je cours deux à trois fois par semaine sur des distances d’environ 7 à 8 km. Courir est mon échappatoire, cela me permet de m’évader et de m’aérer l’esprit. Il m’arrive de courir seule même si je préfère quand mon amie m’accompagne, on se motive mutuellement et le temps passe plus vite. Cette année, nous allons participer avec des collègues d’Elior à l’épreuve du 10 km de la Run in Lyon. J’ai trouvé cette initiative très sympa car cela permet de voir ses collègues en dehors du travail et de partager des moments conviviaux. Chacun aura ses propres objectifs mais nous nous sommes tous promis de se retrouver à la fin pour fêter l’arrivée. J’aime beaucoup l’esprit qui y règne. C’est d’ailleurs pour cela que chaque année je prends aussi part à des courses associatives au profit de causes qui me tiennent à cœur.

Le soir après une grosse journée de sport, j’aime concocter pour mes ami(e)s ou ma famille un plat que j’affectionne particulièrement : le pot au feu. J’adore rassembler et mélanger tous ces ingrédients (navets, poireaux, pommes de terre, carottes et viandes) en un plat simple et sain. Finir la journée autour d’unbon repas avec ses proches est le meilleur moyen de bien démarrer la suivante.

Cécile Blondel

Les #2024secondes de bien-être de Cécile Blondel, Compensation & Talent Project Manager, Elior Group

Les #2024secondes de bien-être de Cécile Blondel, Compensation & Talent Project Manager, Elior Group

Prendre #2024secondes de bien-être par jour a toujours été un élément essentiel pour mon équilibre. Au-delà de l’effort physique, le sport est avant tout une source de plaisir qui me permet de m’échapper du train-train quotidien.

Mes séances préférées se déroulent du côté d’Annecy en Haute-Savoie dans ma famille. Avec mes copines ou ma famille durant l’été, nous avons notre petit rituel :tous les dimanches matin, alors qu’il fait encore frais, nous partons pour un tour de vélo autour du lac d’Annecy. Notre objectif : 40 à 50 km le long du lac avec parfois un petit col à la fin pour se dépasser sur les derniers kilomètres. Nous prenons un malin plaisir à nous défier, mais toujours dans la bonne humeur. Ces instants de partage avec mes proches, à l’aurore, dans un cadre magnifique sont devenus des moments que je ne louperais pour rien au monde !

Après cette matinée de sport, une fois le vélo rangé, nous reprenons des forces avec un bon plateau de fromages mêlant reblochon, beaufort et tomme de Savoie accompagné d’une baguette de pain et de beaucoup d’eau pour se réhydrater. C’est l’instant partage et détente pour clore cette journée parfaite !

PAULINE VIVRE HEALTHY

Les #2024secondes de bien-être de Pauline Vivre Healthy, blogueuse sport et nutrition

Les #2024secondes de bien-être de Pauline Vivre Healthy, blogueuse sport et nutrition

Savoir prendre soin de soi est essentiel : pratiquer une activité physique que l’on aime, manger de bons petits plats sains et gourmands et surtout savoir se laisser vivre ! Mes #2024secondes me permettent de prendre du plaisir dans la pratique sportive et dans mon alimentation.

Ma recette du bien-être, c’est une alimentation saine mais savoureuse, du sport et beaucoup de plaisir. Je serais tentée de dire que mes #2024secondes de bien-être ont lieu le matin ! Je suis une vraie gourmande et je crois bien que le petit-déjeuner est mon repas favori ! J’aime commencer ma journée par une séance de fractionnés à haute intensité, courte mais efficace (une dizaine de minutes). Et me voilà prête pour attaquer une pile de pancakes, recouverte d’amandes effilées et de rondelles de bananes. Accompagnée d’une tasse de thé vert, c’est un petit-déjeuner gourmand et équilibré, qui me permet d’être prête pour le reste de la journée !

Pour illustrer mes #2024secondes de bien-être avec le symbole play/pause, j’ai réalisé des pancakes triangulaires associés à des poids ! Le duo de choc pour faire le plein d’énergie.

Jean-Louis Fossier

Les #2024secondes de Jean-Louis Fossier, chef Elior au Colisée à Saint Martin d’Ablois.

Les #2024secondes de Jean-Louis Fossier, chef Elior au Colisée à Saint Martin d’Ablois.

Il y a maintenant trois ans, mon beau-frère marathonien m’a mis au défi de participer à un marathon. Je suis une personne de défi, j’ai forcément accepté le challenge ! Défi largement relevé car je suis devenu moi-même marathonien. Cela fait maintenant trois ans que je pratique la course à pied ; et depuis maintenant un an, je pratique cette passion dans le Jogging Club Epernay-Champagne.
Chaque année, je me fixe quelques très gros objectifs et adapte donc mon planning d’entrainement en fonction de ces derniers. Pour cette année 2017, je suis inscrit aux marathons de Paris, du Mont Saint-Michel et de Reims. En 2018, ce sera Berlin ; et pour 2019, celui de New-York ! Le planning est chargé, mais je ne peux plus m’en passer.

Je m’entraine quatre à cinq fois par semaine avec pour objectif de faire 60 à 80 km hebdomadaires ; le plus souvent en compagnie d’un très bon ami avec qui je partage cette passion. On s’entraide dans les moments les plus durs, c’est très important dans ce genre de discipline ! Ce qui me motive, c’est l’adrénaline de la compétition et le plaisir de réussir quelque chose de vraiment difficile.

Côté pause repas, j’adapte mon alimentation à mon planning d’entrainement. Pendant les périodes de sèche, je m’impose de grosses restrictions en mangeant des féculents, des légumes verts et des blancs de volaille. Heureusement, mon travail de chef me permet de réussir à cuisiner léger tout en privilégiant le gout, pour moi et aussi pour toute ma famille ! Je travaille l’assaisonnement au mieux pour garder un certain plaisir dans l’alimentation, même quand je dois me limiter.

Mes #2024secondes de bien-être ce sont donc mes séances d’entrainement, qui me sont devenues réellement indispensables aujourd’hui, avec un bon repas qui permet de récupérer et de préparer au mieux les prochaines courses.   

Michaël Jérémiasz

Les #2024secondes de bien-être de Michaël Jérémiasz, quadruple médaillé paralympique de tennis et porte-drapeau des JO de Rio 2016

Les #2024secondes de bien-être de Michaël Jérémiasz, quadruple médaillé paralympique de tennis et porte-drapeau des JO de Rio 2016

Mes #2024secondes de bien-être, c’est tous les matins ! Une fois réveillé, direction le réfrigérateur pour ingurgiter mon jus de carotte-quinoa pressé par mes soins la veille. Ça vaut pas un bon jus d’orange pressé mais comme c’est bon pour la santé, je m’y tiens ! Je me dirige ensuite devant mon miroir – un grand miroir, puisque je suis pathologiquement narcissique haha. Je me mets nu, pour exulter mon corps d’athlète, et je commence ma série de 500 pompes.

Je fais à nouveau un tour dans ma cuisine pour reprendre des forces en prenant un bol de fromage blanc. C’est un encas avec peu de lipides et beaucoup de protéines, qui donne de l’énergie pour le reste de la journée.

Je retourne ensuite dans ma salle de bain pour me laver les dents – c’est très important. Je me brosse les dents au fluocaril comme quand j’étais petit pour prévenir les caries bien sûr et en plus cela permet de réduire l’apparition de tendinites. Et une haleine fraiche ; c’est toujours mieux pour faire ma série de 1 000 abdominaux. Nu, toujours bien évidemment !

Après, je prends une douche froide – été comme hiver ! C’est le moment où je prends soin de ma barbe, avec du shampoing (et oui, choyez vos poils de barbe comme vos cheveux, shampoing puis après-shampoing rendra votre barbe douce et soyeuse).

Ce petit rituel de préparation terminé, il me reste plus qu’à descendre les 3 étages de mon immeuble en marche arrière et ensuite je suis au top pour débuter ma journée !
#2024secondes quotidiennes qui me permettent d’être bien dans mon corps ! #2024secondes de bien-être qui me réussissent bien, puisque je suis champion paralympique !

Eleonore Bichet

Les #2024secondes d’Eléonore Bichet, joueuse de rugby et étudiante en science sociale

Les #2024secondes d’Eléonore Bichet, joueuse de rugby et étudiante en science sociale

Mes #2024secondes c’est jeudi, et jeudi c’est… Rugby !
De 20h à 22h, sur le terrain de rugby de Villiers sur Marne, c’est l’instant sport de la journée !

Jeudi, c’est enfin l’heure du sport avec les copines ! Une équipe de 25 copines avec qui les deux prochaines heures seront consacrées à courir, plaquer, se faire des passes, rire de l’exercice du coach que l’on n’a toujours pas compris ! Et encore plein d’autres gestes rugbystiques plus approximatifs que techniques.

Ces instants « rugby », c’est l’occasion de faire du sport, c’est certain, mais pas seulement. Avec les copines, on est partenaires lors des matchs, mais à l’entrainement, on est en compétition ! Qui courra le plus vite, marquera le plus d’essais, fera les meilleurs passes … une compétition contre les autres, mais aussi contre soi-même avec l’envie de se dépasser et de faire toujours mieux. C’est parfois difficile, surtout en hiver ou quand il pleut ! Mais on continue, et le sport ne s’arrête pas, car il y a les copines !

Pour tout ça, mais aussi pour le plaisir des troisièmes mi-temps, ultime récompense d’un bel effort, je joue au rugby !

J’ai besoin de pratiquer des activités physiques et sportives régulières (au moins deux fois par semaine) pour me sentir bien dans ma tête et dans mon corps ! Ma priorité, c’est faire du sport et manger pour se faire plaisir !

Le jeudi midi, c’est pause repas à la fac. Une salade composée, c’est parfait : salade verte, noix, jambon de pays, féta, concombre et tomates ! C’est léger …) et adapté pour pouvoir courir en étant plus légère le soir !

Et surtout au moins deux litres par jour, rugby ou pas, je m’y tiens. Et comme je suis à la fac, bien que je sois assise toute la journée, mes neurones travaillent, alors je mange une petite Pom’pote à 16 h pour me requinquer ! Parfois, accompagnée d’un petit cookie, mais c’est un secret !

Vincent Baptiste

Les #2024secondes de Vincent Baptiste, comptable d’exploitation Enseignement et Santé chez Elior France

Les #2024secondes de Vincent Baptiste, comptable d’exploitation Enseignement et Santé chez Elior France

Le mercredi : voilà la journée que je réserve à mes #2024secondes de bien-être, au moment de la pause déjeuner. Avec certains de mes collègues, nous nous sommes regroupés autour d’une activité commune de running où le plaisir de courir est notre principal moteur, et les sourires en fin de session sont notre principale récompense ! Après environ 8 km de course, nous pratiquons quelques exercices de renforcement musculaire pour s’améliorer en vue des prochaines sessions, puis c’est l’heure de la douche, toujours salvatrice.

Vient ensuite le moment de se ressourcer. Pour cela, direction l’un des restaurants du site qui propose un large choix à emporter, c’est le moment de se faire plaisir : plat chaud ou sandwich frais, accompagné d’une part de flan ! C’est pratique car cela permet de déjeuner tranquillement et de partager un moment convivial supplémentaire avec les collègues.

Emma Fitness Goal

Les #2024secondes de bien-être d'Emma Fitness Goal, blogueuse sport et nutrition

Les #2024secondes de bien-être d’Emma Fitness Goal, blogueuse sport et nutrition

Pendant longtemps, mes moments sport et nutrition n’étaient pas réellement plaisants… Manger était pour moi une vraie source de stress : soit je mangeais n’importe quoi et je me sentais mal, soit je faisais une diète restrictive pour rattraper les écarts. Le sport était également un calvaire. C’est pourtant cette combinaison sport et nutrition qui m’a permis de trouver mon équilibre et qui me permet de m’épanouir aujourd’hui.

Les choses ont changé quand j’ai compris qu’il fallait que je trouve du plaisir dans mon assiette et dans le sport. Avec le plaisir vient l’envie, la persévérance et la joie de choisir la voie du sport et de l’alimentation healthy ! Aujourd’hui, mes séances de sport et mes repas sont sources de satisfaction et de bien-être. Cela me fait du bien au moral et m’aide à persévérer. Je prends chaque jour mes #2024secondes de bien-être ; elles sont devenues un véritable rituel.

Mes #2024secondes de bien-être parfaites, c’est une séance fitness en salle ou à la maison suivie de sushis fait maison ! Un vrai plaisir sur le terrain comme dans l’assiette.

Astrid et Brice Guyart

Les #2024secondes de bien-être d'Astrid Guyart, vice championne du monde de fleuret 2013 (par équipe) et de Brice Guyart, double champion olympique de fleuret 2004 (par équipe) et 2000 (en individuel)

Astrid Guyart, vice-championne du monde de fleuret 2013 (par équipe) et Brice Guyart, double champion olympique de fleuret 2004 (par équipe) et 2000 (en individuel)

Nos #2024secondes de bien-être nous proviennent de notre enfance !

Lorsque nous avions 10 et 12 ans, juste après l’école et avant l’entrainement d’escrime deux fois par semaine, nous avions un rituel goûter – plaisir qui nous permettait de reprendre des forces juste avant l’effort ! C’était aussi un moment privilégié de décompression entre la journée d’école et l’entraînement à venir !

Le rituel était assez simple : il s’agissait de se partager une boîte entière de petits écoliers ; mais la règle entre frère et sœur était formelle : pas un de moins, pas un de plus !

En tant que sportifs de haut niveau, nous mettons forcément notre alimentation au service de notre activité sportive et de notre performance. Mais la pratique sportive ainsi que l’alimentation sont également de très bons moyens pour nous de se faire plaisir ! Bref, du plaisir avant et pendant le sport !

Marc Lauer

Les #2024secondes de bien-être de Marc Lauer, chef et gérant secteur Santé Alsacienne de Restauration au foyer Marie-Madeleine à Illkirch

Marc Lauer, chef et gérant secteur Santé Alsacienne de Restauration au foyer Marie-Madeleine à Illkirch

Je suis triathlète (natation, cyclisme et course) dont 1 fois Ironman, 2 fois Embrunman. J’ai participé à 3 marathons et je suis cyclo sportif. Je pratique ces passions au quotidien. C’est mes #2024secondes de bien-être ; elles sont indispensables à mon équilibre.

Je planifie ma saison autour de plusieurs compétitions, avec deux ou trois vrais objectifs. Pendant ma coupure quotidienne (je suis chef cuisinier, gérant), je fais ma séance d’entrainement. C’est un vrai booste ! Je reviens dans ma cuisine encore plus motivé ; au sport comme au travail, je suis passionné et rigoureux.

Mes expériences gustatives et sportives sont une manière pour moi de rester en bonne santé. J’aime manger équilibré ; souvent des légumes et des féculents. Je fais également très attention à ce que je mets dans mon assiette, notamment à la provenance des aliments et privilégie toujours la qualité.

J’ai donc décidé d’illustrer mes #2024secondes de bien-être par des fruits secs et ma gourde (nécessaire pour une hydratation maximale pendant l’effort) !

LAURENCE LADET

Les #2024secondes de bien-être de Laurence Ladet, chef de projet formation chez Elior France

Laurence Ladet, chef de projet formation chez Elior France

Mes #2024secondes de bien-être, c’est une journée randonnée suivie d’un bon repas avec mes amis ! En raquettes, en rollers ou à vélo, j’aime les sports d’endurance, être en pleine nature et terminer par un repas convivial.

Une fois, nous nous sommes rendus à Strasbourg le week-end pour faire une randonnée en rollers, Strasbourg – Saverne – Strasbourg, sur la piste cyclable qui borde le canal de la Marne au Rhin (80 km aller-retour). Nous cherchions un beau cadre pour une virée sportive et l’idée d’un repas est vite apparue au fil de la conversation. Une de nos amis vit à Saverne, nous avons donc décidé de diner chez elle le soir. Après notre journée sportive, nous sommes arrivés chez elle et avons tous mis la main à la pâte pour cuisiner des tartes flambées maisons (une tradition en Alsace !). C’était un vrai régal, un moment de détente et de franche rigolade ! Le lendemain, nous repartions en rollers direction Strasbourg.

Je fais du sport et je mange parce que j’aime me faire plaisir avant tout. Quand l’effort est difficile (comme cette rando roller), je garde en tête qu’il ne faut pas faire demi-tour et je pense à la pause gourmande du soir. Cela me permet de me dépasser dans un certain sens.  

BENOIT MELET

Les #2024secondes de Benoit Melet, photographe et passionné de sports de glisse

Benoit Melet, photographe et passionné de sports de glisse

Avant d’être photographe, j’ai longtemps travaillé en tant que saisonnier à la montagne. Je retrouvais chaque année la même bande d’amis ; on avait tous l’habitude de travailler au même endroit. On se rejoignait souvent pendant nos moments off pour dévaler les pistes !

Mon profil sport et food, c’est plutôt mettre ma pause repas au service de mon activité sportive et de ma performance. Même si manger et faire du sport restent avant tout un plaisir !

J’ai toujours aimé les sports de glisse, dans l’eau ou à la montagne. Je fais de la planche à voile, du ski ou encore du snow-board pour les sensations fortes que cela procure. A chaque occasion, je retrouve mes amis à la montagne ou sur la côte. Pour une pratique optimum, il est indispensable de prendre un bon repas. Un déjeuner varié, notamment avec des légumes, féculents et laitage, c’est essentiel pour emmagasiner de l’énergie et donc ressentir du plaisir sur le terrain. Le combo parfait pour mes #2024secondes de bien-être, c’est donc sports de glisse et repas équilibré pour un maximum de sensations !

JEAN-FRANCOIS MARTINS

Les #2024secondes de bien-être de Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris en charge des sports et du tourisme

Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris en charge des sports et du tourisme

Mes #2024secondes de bien-être, c’est le dimanche matin !
Running plus brunch sont ma combinaison idéale pour terminer la semaine.

Chaque dimanche, je fais ma séance running dans Paris ; c’est mon rituel sportif hebdomadaire. J’arpente les rues de la capitale pendant mon footing... J’en profite aussi pour redécouvrir certains coins parisiens ! J’aime également participer à certaines courses organisées à Paris, cela concrétise les efforts que je fournis toute l’année et me remotive pour la suite.

Après cette séance running, c’est l’heure de mon fameux « banana bread » maison ! C’est la tradition ; je prépare mon gâteau chaque dimanche pour le partager avec mes amis. Un moment très convivial qui me permet de récupérer de l’effort physique.

Mes #2024secondes de bien-être sont donc avant tout un moment de partage, de détente et de plaisir. Je ne les loupe jamais : elles me sont indispensables !

MANON HEALTHY CHALLENGE

Les #2024secondes de bien-être de Manon Healthy Challenge, blogueuse sport et nutrition

Les #2024secondes de bien-être de Manon Healthy Challenge,
blogueuse sport et nutrition

Moi c'est Manon, je suis psychologue et blogueuse, ma double facette ! Sérieuse mais toujours avec un grain de folie, je me suis lancée dans l'aventure Instragram il y a 2 ans de cela pour me motiver à me remettre au sport et manger sainement pour enfin trouver l'épanouissement personnel tant convoité. Ça m'a demandé des efforts au début qui sont vite devenus des habitudes. Je n'ai rien lâché et je ne regrette aucunement mon choix : une vie saine et équilibrée, que demander de plus ?

Le sport ne m'a pas donné que des résultats physiques, il m'a transformé mentalement ! Depuis que j'ai entamé cette nouvelle vie, je me sens vivante !

Je trouve mes #2024secondes de bien-être dans chaque journée : me lever tôt c'est mon secret ! Aller courir avant que les rues s'agitent les beaux jours me donne l’impression que le monde m'appartient ! L'hiver c'est plutôt cocooning, je prends le temps de me préparer un petit déjeuner sain et gourmand avec le plein de couleur sans oublier ma séance de sport quotidienne après le travail.

Pour illustrer mes #2024secondes de bien être, il me semblait évident de présenter des crêpes accompagnées de fruits et mes bandes de résistance de ma séance fitness. Mon combo parfait pour une vie pleine d'énergie !

GREGORY CUILLERON

Les #2024secondes de bien-être de Grégory Cuilleron, chef cuisinier

Les #2024secondes de bien-être de Grégory Cuilleron, chef cuisinier 

Mes #2024secondes de bien-être, c’est chaque mardi soir après ma journée de travail. Je rejoins mes amis sur un terrain de foot pour faire un match. Un rendez-vous que je ne manque jamais. Cette soirée est pour moi un vrai moment de détente et de partage qui me permet d’évacuer le stress de la journée, de prendre du plaisir et d’entretenir mon capital santé.

Après cette séance de foot, rien de mieux qu’un plat à base de pâtes pour le dîner ! Nourrissant et digeste, c’est le repas parfait ! J’ai pour habitude de faire mes linguines à la bolognaise. Je remplace la viande hachée par du rumsteck avec une sauce tomate, ail, oignon rouge, vin rouge et sauce Worcestershire. Ce petit rituel culinaire me permet de récupérer plus rapidement après l’effort. Parfait pour un moment de bien-être.

Le sport est, pour moi, une manière de se faire plaisir à table, mais la pratique sportive en elle-même reste une grande source de satisfaction. Elle est aussi un moyen de rester en bonne santé ! Chaque semaine, il me faut mes #2024secondes de bien-être qui me maintiennent en forme et qui me font plaisir !

Retrouvez la recette de Grégory Cuilleron sur Youmiam en cliquant ici.

Thibaut Pegourie

Thibaut Pegourie, chef chez Ansamble, part of Elior Group

Thibaut Pegourie, chef chez Ansamble, part of Elior Group

Mes #2024secondes de bien-être… c’est le dimanche, jour de match de rugby ! Le rituel se met en place, je me lève, rejoins mes coéquipiers pour boire un café au bar de la ville, monte dans le bus pour un déplacement ou bien me rends directement au stade pour un « réveil musculaire » si le match se joue à domicile.

Peu de temps après, c’est l’heure du repas. On retrouve généralement au menu : assiette de crudités et jambon blanc, poulet / pâtes, et yaourt / fruits, des aliments que l’on peut trouver un peu partout !

Vient ensuite la digestion et le moment de rentrer en scène sur le terrain, crampons chaussés et motivation maximale !

En bref, mon déjeuner du dimanche est toujours le même lorsque je joue au rugby le jour même, il me permet une bonne digestion et de bonnes performances sur le terrain, c’est un sport qui me passionne maintenant depuis l’âge de 4 ans et dans lequel je m’épanouis. :)

Tony Estanguet

Tony Estanguet, co-président de la candidature de Paris 2024 et triple champion olympique de canoë 2000, 2004, 2012

Tony Estanguet, co-président de la candidature de Paris 2024 et triple champion olympique de canoë 2000, 2004, 2012

Les athlètes de haut-niveau ont très souvent une routine qu’ils répètent avant chaque grand rendez-vous. Ça nous aide à nous concentrer, à nous « mettre dans notre bulle » et à évacuer la pression et le mauvais stress. Pour moi, le chocolat faisait partie intégrante de ce rituel de préparation, à travers des petits moments de plaisir. Après un entraînement difficile ou une compétition, le chocolat accompagnait aussi la partie récupération et était pour moi un excellent remontant.

J’ai arrêté ma carrière sportive en 2012 (après mon titre aux Jeux olympiques de Londres) mais je n’ai pas arrêté le chocolat pour autant ! Dans ma nouvelle vie, je voyage énormément et j’emmène toujours une (voire quelques…) tablette(s) avec moi. Dans les avions, dans les hôtels, ça m’aide à créer un cadre moins impersonnel / plus familier. Comme à l’époque où j’étais athlète, le chocolat fait partie de ma routine de dirigeant sportif aujourd’hui, même si, maintenant que je parle de plus en plus de sport mais le pratique de moins en moins, ça devient un peu dangereux pour ma ligne !

Pour illustrer mes #2024secondes de bien-être, il était donc évident d’utiliser une tablette de chocolat et deux pagaies de canoë.

Estelle Mossely & Tony Yoka

Estelle Mossely et Tony Yoka, champions olympiques de boxe à Rio en 2016

Estelle Mossely et Tony Yoka, champions olympiques de boxe à Rio en 2016

Estelle Mossely : « La boxe est un sport de catégorie de poids. Nous sommes particulièrement convaincus que faire du sport et bien manger est une combinaison essentielle au bien-être. 

Les périodes de « sèche », pendant lesquelles notre alimentation est très restreinte, sont particulièrement difficiles à gérer même si maintenant elles font partie de notre quotidien. Personnellement, ça joue sur mon humeur :) !

Les pauses repas sont des moments importants de notre journée. Elles nous permettent de nous retrouver. C’est le cas dans notre vie de tous les jours mais aussi lors des stages après des séances physiques ou de boxe intensives, on aime se retrouver pour déconner et se détendre. »

Tony Yoka : « Je combats dans la catégorie des lourds donc j’ai moins la contrainte de poids mais je dois supporter Estelle en période de sèche :) ! 

En parlant des stages, nous en avons fait dans de nombreux pays et, ce qui est sûr, c’est que le groupe vit beaucoup mieux et le moral est bien meilleur dans les pays qui ont une culture « gastronomique ». »

Estelle Mossely : « On a illustré nos #2024secondes en jouant avec le symbole play/pause de la campagne. Il était évident pour nous de mettre nos gants de boxe. Pour le clin d’œil, j’ai utilisé ceux des Jeux olympiques de Rio. Et j’ai rajouté des baguettes de pain qui sont un élément central de notre petit déjeuner pour avoir toute l’énergie nécessaire pour enchainer sur l’entrainement. Bien sûr, c’est une baguette et demi pour Tony et je prends le reste :). »

Détecteur de bien-être

Votre photo doit faire 2Mo maximum
Votre visage doit être en direction de l'objectif pour activer le détecteur (selfie).

Aucun visage n'a pu être détecté, recommencez avec une autre photo ou vérifiez la qualité de celle-ci !

Comment utiliser
le détecteur de bien-être ?

Etape 1 :Prenez au moins #2024secondes pour réaliser une expérience sportive et gustative de votre choix et mesurez son impact sur votre bien-être.

Etape 2 :Prenez-vous en photo de face pour que l’on puisse bien détecter vos yeux et votre bouche. Pour un rendu optimal, vous pouvez privilégier une photo au format portrait. Le détecteur peut analyser jusqu’à cinq visages en même temps.

Etape 3 :Téléchargez votre photo dans l’espace dédié. Attendez quelques secondes que le détecteur analyse vos émotions. Vous pouvez ensuite récupérer votre photo avec votre niveau de bien-être.

Etape 4 :Récupérez votre photo au bon format et téléchargez-la pour la partager sur vos réseaux sociaux (Facebook, Instagram ou Twitter).

Le quiz

Le quiz

Chaque mois, Elior Group vous propose un quiz pour tout connaître sur la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 :
Les lieux, les chiffres, les disciplines, les athlètes, les engagements...
Devenez incollables et défiez vos amis !

Commencer le quiz
Quel département sera transformé de façon visible et durable avec la construction du centre aquatique, du village des athlètes et de celui des médias en cas d’obtention des Jeux 2024 ?
  • ACCUEILLIR LES JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES, C’EST LE RÊVE D’UNE NATION.

    C’est un moment de bien-être, un temps de partage, une pause universelle. C’est un projet de société qui laissera un héritage au pays. C’est une ambition collective, un rêve partagé par toutes les générations.

    Parce qu’Elior Group est un partenaire historique de Paris et de la France, le Groupe s’est engagé tout entier pour la candidature de Paris 2024, un projet positif pour l’attractivité du pays, son dynamisme économique et sa capacité à innover.

  • POUR LES FRANÇAIS(ES),
    « FOURCHETTE + BASKETS = BIEN-ÊTRE »

    Responsable de la thématique sport, nutrition et bien-être pour la candidature de Paris 2024, Elior Group a mis à profit son expertise et mené sur ce sujet une étude dont les résultats sont riches en enseignements.

    Dans le cadre du projet de société porté par Paris 2024, Elior Group souhaite contribuer à augmenter durablement le bien-être des Français(es) et les invite donc à prendre #2024secondes pour une pause combinant expériences sportives et gustatives.

  • UNE INVITATION QUI OUVRE LE DIALOGUE POUR INFORMER, MOBILISER ET ENGAGER LES FRANÇAIS.

    Universel, intergénérationnel, passionnel, le sport a une capacité inégalée à réunir, à faire rêver et à alimenter les discussions, au-delà même de la notion de performance.

    Restaurateur au quotidien de deux millions de Français(es), Elior Group souhaite mettre la candidature de Paris 2024 au cœur des échanges de la pause repas pour des échanges et des débats à coup sûr passionnés, conviviaux et créatifs.

  • « ÊTRE UN LEADER NE SE DÉCRÈTE PAS, ÇA SE PROUVE. » PHILIPPE SALLE, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL DU GROUPE ELIOR.

    Le moral des Français et les entreprises ont besoin d’être stimulés par de beaux et de grands projets, qui rendent fiers et qui donnent envie de se surpasser.

    En tant que leader mondial aux racines françaises, Elior Group estime qu’il est de sa responsabilité de mettre tout en œuvre pour le succès de Paris et de prendre une part active dans ce projet porteur d’une vision d’avenir.

    Crédit photo © Patrick Gaillardin